soirée "Toulouse s'essoufle, changeons d'ère"



RéunionToulouse s’essouffle, changeons d’ère
Date09.11.2018
LieuSalle de la Chapelle – Saint-Michel / Toulouse
OrganisateursArchipel Citoyen [Cercle Urbanisme, Mobilités & Logement] [Cercle Environnement]
ContactsElisabeth, Raphaël, Florian & Arnaud.
AnnonceFacebook + twitter
Thème de la soirée“Toulouse s'essouffle… Changeons “d'ère” Une soirée d'émergence autour de notre perception de la mobilité et des pollutions dans la métropole : A vous la parole chers voisins ! Positionnement dans l'espace, découverte de la galaxie des alternatives, débats et synthèses : une soirée pour s'imprégner et appréhender la réalité d'un sujet du quotidien :)
Participants~30/35

Déroulé de l’évènement:

  1. Quizz sur la pollution dans la métropole Toulousaine ainsi que sur les mobilités
  2. Film sur les recherches de Melina MACOUIN – Dispositif Citoyen de mesure de la pollution de l’air.
  3. Présentation de différents projets de mobilité pour Toulouse et sa métropole.
  4. Jeu de rôle : Différents profils d’usagers, différents déplacements à réaliser en utilisant les moyens de transport disponibles afin de se mettre dans les « chaussures » d’autres utilisateurs.
  5. Ateliers :
    1. Pollution, polluants, mesures, analyses, santé
    2. Transports structurants et projets alternatifs (métro, Linéo, RER)
    3. Partage de l'espace public et modes actifs (vélo, piéton). Place de l'automobile dans la ville.
    4. Aspects sociaux et financiers. Taxes, tarifications et financements.
    5. Intermodalité et outils (MAAS, Opendata)
    6. Pollution et urbanisme. Logements, isolation, chauffage, végétalisation.
  6. Partage et restitution
  7. Clôture par avec une séance « Je pars avec et je souhaiterais que »

Seuls les points 5 et 7 du déroulé sont détaillés ci-dessous.


Pièces jointes:


Ateliers

Atelier « Pollution, polluants, mesures, analyses, santé »

Seuils de pollutions différents entre OMS, Europe et France à mettre en évidence entre les polluants Non déclenchement des procédures Crit’Air malgré des pics de pollutions (procédure spécifique déclenchée par la préfecture)

  • Justesse des conclusions communiquées (Rapport Dev. Durable ’18) vs. Jeux de données fournis par ATMO.
  • Faire entrer les citoyens dans l’organisation ATMO (CA, mesures et définition des points de prélèvements).
  • Associer avec d’autres types de mesures ou observations (e.g. capteurs écoles, enfants malades, etc.).
  • Association d’ATMO et ORASMIP (Org. Régionale Santé MIP) pour cartographie des conséquences sur la santé et confirmation des diagnostiques.
  • Développer un réseau de capteurs citoyens pour un maillage plus large et plus indépendant de la métropole. S’appuyer sur les FABLAB et les plateformes open source. Voir les solutions existantes dans d’autres villes.
  • Action de communication : déployer des signalétiques DANGER dans les zones fortement polluées + actions de sensibilisation auprès des coureurs par exemple.
  • Repérer les zones polluées et mettre disposition les informations pour la planification des trajets, populations sensibles et activités sportives
  • Développer une météo de l’air
  • Développer une obligation d’information sur la qualité de l’air extérieur lors de l’achat/vente d’un bien immobilier.
  • Utiliser les informations liées aux pollutions comme des données d’entrée du PDU.


Atelier « Transports structurants et projets alternatifs (métro, Linéo, RER) »

  • RER cadencés et autres axes de transports structurants permettant la revitalisation des centres bourgs avec des lieux de co-working
  • Etalement urbain : à orienter vers le redéveloppement des centres bourgs connectés aux transports (liens, aménagement du territoire, tiers lieux)
  • Le tracé de la 3ème ligne de métro ne permet pas de densification importante. Suivre en partie le périphérique ? Mais il faut aussi aller et partir du centre.
  • Les investissements prévus sont de toute façon insuffisants : il faut de toute façon renforcer tous les moyens existant et en proposer d’autres
  • Auto-partage pour relier facilement les bases et les noeuds modaux
  • Tous les autres moyens de transport pour relier les réseaux structurants
  • Les recours sur la ligne 3 vont faire reculer l’ouverture de 2 à 3 ans
  • Comment faire rapidement/en urgence sur les 10 prochaines années : des couloirs de bus empruntant le périphérique, des pistes cyclables où il faut et des taxes pour les auto-solistes
  • Travailler sur les modes de pensées et les comportements par des actions pédagogiques / éducatives
  • Améliorer les circulaires
  • Utiliser les arrêts de bus comme des supports multi-services (auto-partage, infos culturelles, voisinages)
  • Habitants du centre qui restent au centre ne vivent pas l’enfer des embouteillages.
  • Atelier « Partage de l'espace public et modes actifs (vélo, piéton). Place de l'automobile dans la ville. »
  • Définition modes doux/actifs : vitesse de déplacement, partage de l’espace, séparation des flux, pollution et GES
  • Levier de report modal vers les modes doux : sécurité réelle et ressentie, temps de parcours, rupture de charge, accessibilité PMR aux transports, prix de l’immobilier
  • Réduction du nombre de déplacements par semaine
  • Lien avec cercle Urbanisme et transports en commun (train/tramway) pour rupture de charges
  • Action : renforcer le sentiment de sécurité : éducation au partage (code de la route, école vélo)
  • Partage spatial en faveur du vélo (en mouvement et à l’arrêt)


Atelier « Aspects sociaux et financiers. Taxes, tarifications et financements »

  • Voiture = 2500 à 5000€/an
  • Impact sur les commerces
  • Acheter des données de déplacements aux opérateurs mobiles
  • Taxe globale pour améliorer le système de transport plutôt qu’un seul projet
  • Taxation des entreprises pour qu’elles assument les externalités négatives
  • Taxation en fonction des revenus
  • Diminuer le nombre de parkings en ville
  • Transport = service public (modèle financier a tué les petites lignes SNCF)
  • Faire travailler les structures locales CITIZ
  • Citoyens dans la gouvernance ORAMIP, TISSEO
  • Aménagement du territoire avec des 1/3 lieux
  • Améliorer l’offre de transport : ateliers, réseaux intermodalités
  • Péter la gouvernance transports = : déconnecter la gouvernance de la politique
  • Mutualiser Métropole/ Département / Région sur l’aire urbaine
  • Investissements lourds vs investissements légers (responsabiliser les usagers)
  • Vélos « bleus » loués avec Service Station
  • Exemples d’autres villes : Amsterdam, Lubjana, Grenoble pour faire un catalogue de solution
  • Big data : tracer les véhicules = modèles des déplacements dans la ville
  • « Dissuasion » le plus tôt possible
  • Taxation des entreprises = externalité négative
  • Maire de Toulouse = président de Tisseo. Gouvernance partagée TISSEO
  • Inciter les entreprises vertueuses entreprises qui paient 2% mais n’ont pas de place à la gouvernance.
  • Expérimentation : 1 jour de transport gratuit
  • Atelier « Intermodalité et outils (MAAS, opendata) »
  • Application de type Waze pour les TC urbains
  • Mutualiser les modes de déplacement sur une même application
  • Tarification homogène sur le PT (Périmètre de Transports Urbains)
  • Intégration du vélo ou Vélo Toulouse sur l’application TicketEasy ou PassEasy / Trains TER / Bus Régionaux ou RD31
  • Informations physiques (Panneaux interactifs, annonces sonores)
  • Peinture, fléchage au sol (aux PEM surtout aux Arènes pour indiquer les différents modes (bus, trains, trams, etc.)
  • Application qui prend en compte le réseau TISSEO, trains et vélos libre-service
  • Tarifs homogènes entre tous les modes dans le PTU.


Atelier « Pollution et urbanisme. Logements, isolation, chauffage, végétalisation. »

  • Logement (1er émetteur de GES) vs. Transport
  • Avoir un bout de jardin (+piscine) pour les enfants/animaux
  • Proximité des écoles et des commerces
  • Existence de méga centres commerciaux (Portet, Roques, Blagnac, …)
  • Pourquoi habiter loin de son travail
    • Argent / coût du logement
    • Couples dont les 2 travaillent loin
    • Jeunes en centre-villes
    • Attachement à la propriété et au BTP
  • S’arranger entre voisins (courses, bricolage, etc.)
  • Chacun plante un arbre
  • Lancer des boules de graines sur les ronds-points
  • Lancer un jardin agro-forestier à Toulouse
  • Préparer des plats à base de produits locaux
  • Maisons accolées ou logements collectifs : proximité des services, jardins et piscines partagés
  • Livraison systématique coupe le lien social
  • Long terme : pedibus, vélo bus, train vélo)
  • Pompe à chaleur c, poêle fermé, plutôt que cheminée
  • Chapitre p21 CODEV
  • Le photovoltaïque est inclus dans le capitalisme = revendre l'énergie produite. Tandis que la maison passive : autonomie du ménage
  • Panneaux solaires thermiques pour l’eau
  • Pas d’éolien car faible rendement énergétique
  • Concept de l’OASIS (agro forestier), vent en ville.
  • Centrer les quartiers sur la consommation locale et pas sur les emplois
  • Zones d’activités centralisées


4 – « Je pars avec, je souhaiterais que »

Cercle #1 : les échanges ont été plutôt généraux. En synthèse :

Constats et postulats :

Sujet complexe. Sur le niveau de connaissance, des ressentis différents : « j’y connais pas grand-chose, ici il y a des gens pointus ». « Ici des citoyens avec des connaissances, ce n'est pas le cas de citoyens lambda ». Nous sommes peu. Méthode de travail appréciable Bien distinguer ce qui relève des actions de ce qui relève d'un programme Distinguer le temps court et le temps long/ Nécessité d'un plan d'urgence


Questionnements et objectifs:

  • comment inclure la population et changer d'échelle ? On est déjà impliqués, comment diffuser dans le reste de la population ?
  • les bouchons risquent-ils de devenir une norme culturelle ? Ce serait très dangereux
  • certaines mesures nécessaires risquent de ne pas être populaires (ex : reprendre de la place à la voiture). Comment faire partager ? au stade de projet et quand on est en responsabilité ?
  • Allons-nous repartir de zéro ? Capitaliser les échanges ?


Propositions

  • faire évoluer le quotidien, mettre en place des actions
  • On ne demande pas la permission, on fait et après on institutionnalise
  • parler des arbres, monter une action de jardin partagé Archipel citoyen.
  • sensibiliser les citoyens avec des actions fortes. Par ex, faire réaliser aux personnes qui courent le long du canal à quel point ils « avalent » la pollution.
  • Programmatique : un plan d’urgence transport, être disruptif sur le fait de proposer un RER et des couloirs de bus.
  • Travail sur l’éducation, la formation : les outils législatifs, nationaux et européens. Pointus et néophytes, arriver au même niveau de connaissance. En amont des échanges, donner des clés, vocabulaire, des contenus, des CR, des documents, du pédagogique, monter en compétences.
  • Rappeler aux décisionnaires leurs obligations
  • Valoriser les méthodes pour appréhender la complexité des enjeux. Et les différents temps (court/long) Avec des méthodes autoritaires, on n'est pas réélu au mandat suivant.
  • Mettre les moyens sur l’appropriation des enjeux par les citoyens. On ne fera pas sans les citoyens.
  • Capitaliser sur les méthodes, pas obligatoirement sur les connaissances. On ne repart pas de zéro : un collectif qui amène quelque chose.


Cercle #2 :


Je repars avec :Je souhaite que :
Confirmation de la complexitéArchipel doit parler de l’urgence et de la complexité des usages
L’idée d’explorer différentes mobilités (usage vs. Moyen)Trouver du temps pour travailler dans cercle eco
Prise de conscience de l’insuffisance des plansAC doit avoir l’esprit plus métropolitain que municipal
Des pistes de travail (CODEV), idées et échangesModes doux
Sans certitude mais avec des convictions : les problèmes sont à la périphérie (plus de problèmes en centre-ville)Centre-ville sans voiture
Urgence des pistes cyclables aux « bons endroits »Expérimenter plus souvent qu’on le fait (1 semaine de gratuité dans les transports)
Ouverture sur les problèmes hors du centre-villeMoins de prises politiques sur les transports
Marge de progrès énorme sur ces sujetsLe citoyen fasse irruption
Péter toute la gouvernanceMettre en avant les besoins pour définir les solutions
Pas mal d’idées, des idées émergentesVision globale à définir
Changer le cadre de vie

Divers :

Campagne et sollicitations : Comment articuler ? Comment développer des synergies ? Alliance sur des objectifs Les thèmes de la sécurité et de la culture sont à aborder Attention au programme enfermant ou irréaliste

Publié par
Cercle Urbanisme et Mobilités le 20 novembre 2018
Nous rejoindre sur Mattermost


Lien mattermost
Ouvrir mattermost