A Toulouse, la démocratie prend l'eau !

Communiqué de presse du 20 novembre 2018






A Toulouse, la démocratie prend l'eau !


Communiqué de presse du 20 novembre 2018


Le 15 novembre 2018, le Président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a annoncé en exclusivité à la presse sa décision concernant la gestion de l'eau et de l'assainissement pour les 37 communes de la Métropole et pour les 12 années à venir : ce sera la Délégation de Service Public. L'argument est lapidaire : la proposition du privé est moins chère. Soudain, considérablement moins chère.


Au delà de la question de fond, Archipel citoyen interroge la méthode :

Qu'en est-il de la démocratie représentative ? Il était prévu que la question soit débattue et votée le 13 décembre en Conseil de Métropole. Les élu.e.s auront-ils accès aux documents remis par les opérateurs privés ? Auront-ils le temps de les étudier ? Pourront-ils revenir vers leurs électeurs, dans leurs communes, dans leurs quartiers, dans leurs organisations politiques, pour partager ces informations ? Pourront-ils réellement assurer aux citoyen.ne.s que la mise en concurrence entre les deux options, régie publique ou délégation au privé, s'est déroulée en toute transparence ?


Mais surtout, qu'en est-il de la démocratie participative ? La gestion de l'eau n'est-t-elle pas un sujet pertinent pour consulter les citoyens et les citoyennes ? L'eau concerne à la fois notre porte-monnaie, notre santé, celle des générations futures, ainsi que l'environnement. Le choix de gestionnaire devrait faire l'objet d'un grand débat public, consistant à des sessions d'information et de formation. Enfin, la gestion mériterait un contrôle des usager.e.s sous la forme au minimum d'un collège de citoyens. Un collège dont le mode de recrutement reste à définir :


C'est le sujet central de notre mouvement. L'archipel réfléchit aux diverses méthodes qui permettraient et, nous l'espérons, permettront bientôt, l'implication des habitant.e.s de Toulouse et de son agglomération dans la vie publique.


On en parle dès le 6 décembre à 19h salle Duranti-Osete, 6 rue lieutenant Colonel Pélissier.

Pour l'eau, mais pas seulement : réclamons la démocratie permanente !


Publié par
Cercle Ecologie & biens communs le 23 novembre 2018
Nous rejoindre sur Mattermost


Lien mattermost
Ouvrir mattermost