Foire Aux Questions



Transformer la métropole toulousaine et la remporter dès 2020. Mais l'échéance électorale à venir n’est qu’une étape. Notre principal enjeu est de construire une vraie démocratie locale par la mise en place de modes de fonctionnement participatifs et inclusifs, permettant à toutes et tous de s'impliquer dans la Cité, dès maintenant et pendant le mandat .

Les habitantes et les habitants de la métropole doivent avoir leur mot à dire pour des sujets fondamentaux tels que : la gestion de l'eau, les mobilités, le logement et l'urbanisme, la lutte contre les précarités...Autant de sujets qui impactent leur vie et celle des générations à venir.

Une liste participative est une initiative citoyenne, sans programme ni candidat.e.s prédéfini.e.s qui cherche à impliquer le plus grand nombre d’habitant.e.s dans la vie politique locale en les associant au processus de décision. Une attention particulière est portée sur celles et ceux qui traditionnellement ne se sentent pas légitimes pour s’exprimer sur ces sujets. La finalité est de proposer une liste aux élections municipales de 2020 pour mettre en œuvre la transformation démocratique souhaitée par le collectif d’habitant.e.s. Les candidat.e.s de cette liste seront désigné.e.s par un processus démocratique en cours d'élaboration.
Pour aller plus loin : Démocratie coopérative, Municipalisme, Gouvernance partagée

Bien entendu, nous voulons "faire métropole" et construire un projet à son échelle et celle de ses 37 communes. Cependant, les frontières ne doivent pas s’arrêter à celles de Toulouse Métropole. Si les énergies citoyennes sont suffisamment disponibles, le projet ira au-delà des clivages politiciens actuels en incluant les territoires du Sicoval et du Muretain. La constitution de listes similaires dans les communes proches hors TM est envisageable. Nous partageons le même destin dans une nouvelle logique de coopération, mettant fin à la concurrence stérile entre territoires. Ils possèdent des atouts majeurs pour une vie meilleure.

Tout d’abord un constat de régression sociale et écologique, dont les causes sont bien identifiées et seront partagées. Ensuite, l’observation de mouvements similaires à travers le monde. Nous nous inscrivons dans la continuité d'un mouvement plus large initié dans des villages ou des villes (Saillans, Barcelone…). C’est aussi l’opportunité de changer en profondeur des pratiques politiques autocratiques et trop confortablement installées. Il est grand temps de redonner aux habitant.e.s la gestion de leur cité, de leur environnement, de leur vie.

Est-il permis de rêver d'un monde où l'on parle d'humains avant de parler de femmes et d'hommes, d'origines, de provenances, de catégories? Est-il permis de rêver d'un monde où les valeurs l'emporteraient sur les couleurs politiques?

Les partis nous ont montré qu'ils étaient capables de nier certaines de leurs valeurs. Nous sommes au contraire convaincus qu'elles sont les meilleures garantes d'une politique juste et démocratique ! Nous ne sommes donc pas un parti politique au sens ordinaire du terme. Nous tentons de redonner au mot «Politique » un champ d’actions plus large que celui qu’on nous impose. Nous tenons pour cela à nous affranchir des fonctionnements traditionnels des partis. Archipel Citoyen illustre notre volonté de rassembler les particularités, individuelles et collectives, pour en faire un atout afin que les citoyen.ne.s engagé.es puissent, à leur mesure, contribuer à la construction de notre mouvement.

Notre priorité est de fédérer les énergies citoyennes pour créer une société locale alternative où la coopération l’emporterait sur la compétition. Les valeurs que nous véhiculons ouvrent de nouveaux horizons politiques. La question, récurrente, de notre positionnement dans le paysage politique est clivante car nous considérons que tous les habitants de la métropole sont légitimes à rejoindre notre mouvement. La finalité est que chacun se réapproprie les institutions locales. Nos valeurs sont sans ambiguïté "de gauche". Certains d'entre nous pensent que le qualificatif "de gauche" est galvaudé, ambigu ou exclusif et ne doit donc pas être revendiqué. D'autres pensent qu'il a encore une signification et mérite d'être utilisé. Ce désaccord est sain et reflète la diversité de nos opinions La coopération, la solidarité et la bienveillance sont des marques de fabrique locales bien plus parlantes que notre positionnement sur une carte politique déjà bien encombrée par des partis qui eux ne se revendiquent que par leur positionnement! Ces principes sont incompatibles avec des idées et des comportements xénophobes, racistes, sexistes, homophobes, discriminatoires, sectaires, antidémocratiques, ou violents. La pensée unique n’est pas notre credo, c’est pourquoi nos débats sont toujours riches et constructifs. La bienveillance agit comme un modérateur de tempéraments et nos valeurs comme une unité fédératrice. Cette méthode participative peut agacer mais nous y tenons. Elle fait partie de notre ADN.